Dans la pratique

Qu'est ce qu'une médiation du travail

Dans toute organisation : entreprises, associations, coopératives, administrations
Dans toutes les situations de différends ou de conflits internes du contexte professionnel
Pour les collaborateurs quel que soit leur statut : salariés, managers, dirigeants, associés, bénévoles
Entre collaborateurs, entre un manager et un collaborateur, entre une organisation et un collaborateur
Un donneur d'ordre prescrit la médiation, assure son financement et garantit sa confidentialité
Le médiateur s'assure de l'adhésion des personnes concernées et propose un cadre sécurisant
Le médiateur propose un processus souple qui vise a minima la reconnaissance de chacun
A chaque étape, chacun est libre de poursuivre ou d'interrompre la médiation
La médiation est réussie si les acteurs sont actifs et mobilisés, le dialogue est restauré, la confiance s'est installée

Déroulement d'une médiation du travail

1. Avec le donneur d'ordre
Le médiateur rencontre le donneur d'ordre pour comprendre son besoin, et vérifier qu'il correspond au cadre d'intervention de la médiation. Le médiateur soumet un devis tenant compte de ces indications. Une fois ce devis accepté, il se met en contact avec les personnes concernées. 
2. Entretiens individuels
Un entretien individuel avec chaque personne concernée au minimum. Il s'agit de prendre connaissance de la situation, de permettre à cette personne de se sentir écoutée, et d'anticiper avec elle les atouts et les difficultés de la médiation.
3. Entretiens communs
Nous démarrons des entretiens communs avec les personnes concernées. L'objectif majeur est de favoriser une écoute mutuelle, jusqu'au point où l'identité, la vérité, les besoins de chacun finissent par être admis de l'autre. Le relation est recréée.
4. Construction commune
Dans un entretien commun, chacun est invité à faire preuve de créativité et à construire les solutions possibles. Cette étape peut si nécessaire impliquer des juristes et déboucher sur un accord formel. Les personnes se mettent d'accord également sur ce qu'elles communiquent de leurs accords.
5. Retour au donneur d'ordre
Le médiateur ne communique au donneur d'ordre que des informations factuelles telles que le nombre d'entretiens menés et l'existence ou non d'un accord. En aucun cas il ne révèle d'information quant au contenu des entretiens.
6. A posteriori
Facultativement, le médiateur peut, après une période convenue, réunir à nouveau les personnes concernées pour s'assurer du maintien de la relation, et des conditions d'application des accords conclus.

Nous consulter pour tout devis