Dans la pratique

Qu'est ce qu'une médiation personnelle

Pour toute personne majeure confrontée à un différend ou à un conflit, et désirant dépasser cette situation
Dans toutes les situations de différends ou de conflits de la famille ou du cadre de vie
La médiation peut aussi être prescrite par un juge ou résulter d'une obligation administrative
Le médiateur s'assure de l'adhésion des personnes concernées et propose un cadre sécurisant
Chaque personne en médiation doit contribuer de bonne foi à la démarche de médiation
Avant tout paiement les personnes en médiation se sont mises d'accord sur la répartition des dépenses
Le médiateur propose un processus souple qui vise a minima la reconnaissance de chacun
A chaque étape, chacun est libre de poursuivre ou d'interrompre la médiation
La médiation est réussie si les acteurs sont actifs et mobilisés, le dialogue est restauré, la confiance s'est installée

Déroulement d'une médiation personnelle

1. Avec le demandeur
Le médiateur échange avec le demandeur de la médiation pour comprendre le besoin, et vérifier qu'il correspond au cadre d'intervention de la médiation. Le médiateur propose un entretien d'information individuel ou collectif à toutes les personnes concernées. 
2. Entretiens individuels
Un entretien individuel avec chaque personne concernée au minimum. Il s'agit de prendre connaissance de la situation, de permettre à cette personne de se sentir écoutée, et d'anticiper avec elle les atouts et les difficultés de la médiation.
3. Entretiens communs
Nous démarrons des entretiens communs avec les personnes concernées. L'objectif majeur est de favoriser une écoute mutuelle, jusqu'au point où l'identité, la vérité, les besoins de chacun finissent par être admis de l'autre. Le relation est recréée.
4. Construction commune
Dans un entretien commun, chacun est invité à faire preuve de créativité et à construire les solutions possibles. Cette étape peut déboucher sur un accord formel comme sur une simple parole d'engagement. Les personnes se mettent d'accord également sur ce qu'elles communiquent de leurs accords.
5. A posteriori
Facultativement, le médiateur peut, après une période convenue, réunir à nouveau les personnes concernées pour s'assurer du maintien de la relation, et des conditions d'application des accords conclus.